urbanisme
imprimer
Enregistrer au format PDF
L’opération façade
partager
Partager
|

La réhabilitation des façades situées dans le centre ancien est soumise à une réglementation.

LA RÉGLEMENTATION GÉNÉRALE EN MATIÈRE D’URBANISME

Elle est claire : partout en France, dans un périmètre de 500 mètres autour d’un monument historique, tous les travaux visibles de l’extérieur sont soumis soit à un permis de construire soit à une déclaration de travaux. Dans tous les cas, Monsieur l’architecte des Bâtiments de France sera consulté et son avis obligatoirement suivi.
L’abbaye étant classée Monument Historique, la Place des Arcades étant un Monument Historique Inscrit, l’ensemble du village de Valbonne est donc concerné par cette règlementation.

LA RÉGLEMENTATION DANS LE VILLAGE DE VALBONNE

Seuls les travaux réalisés avec des matériaux traditionnels et selon les méthodes anciennes d’enduits et de badigeons seront acceptés, les teintes à mettre en œuvre, la qualité des enduits, la forme des menuiseries et des ferronneries devront toujours être choisies en accord avec les Bâtiments de France.

- Les mauvaises options :

1. Les pierres apparentes

Beaucoup de propriétaires souhaitent traiter leur façade de manière à ce que les pierres restent apparentes, si quelques très rares façades du vieux village peuvent supporter de tels travaux au niveau esthétique, on peut clairement affirmer que techniquement cette solution est mauvaise pour le bâtiment. En effet, les maisons du village ont été construites avec des pierres de récupération locales, souvent de petites tailles et non appareillées, les façades décroûtées laissent apparaître des matériaux de remplissage : morceaux de tuiles, de briques, galets etc… Montés à la chaux et au sable avec des matériaux perméables les murs sont fragiles et posent d’importants problèmes d’humidité. En cas de pluie, les murs " pompent " l’eau qu’ils reçoivent et la restituent soit à l’extérieur, soit à l’intérieur, si les pierres ont été rejointoyées au ciment (cas malheureusement fréquent) l’humidité ressortira à l’intérieur du bâtiment, à travers les plâtres, causant ainsi des décollements, des moisissures, des taches de rosée.

2. les enduits en ciments

Certains bâtiments du village ont été rénovés avec un enduit au ciment, cet enduit ne laissera pas passer l’humidité provoquée par la pluie mais, trop dur et trop lourd, il va rapidement se désolidariser du mur, provoquer des fissures et des cloquages et tout sera à refaire.
De plus, Valbonne étant construit sur un terrain argileux, l’humidité contenue dans le sol est importante, les remontées, si elles ne peuvent ressortir à l’extérieur, continueront leur ascension par capillarité et ressortiront à l’intérieur du bâtiment, provoquant les désordres ci-dessus.

- la meilleure option : l’enduit à la chaux

Si la façade est enduite à la chaux, les murs sont mieux protégés de l’humidité et celle-ci, pourra ressortir vers l’extérieur. La façade, rénovée avec les mêmes matériaux que ceux utilisés pour la construction des murs sera plus homogène et supportera mieux les variations de température et d’humidité.

1. La tradition locale

Historiquement, les façades, dans leur quasi-totalité, étaient enduites à la chaux et badigeonnées. Ce badigeon, composé de chaux et de pigments naturels, était destiné à colorer les murs et à donner de la lumière et du relief à nos rues. On aperçoit les vestiges de ces anciens badigeons au plus haut des façades, sous les génoises, où ils étaient mieux protégés des intempéries.
Il est important de retrouver ces couleurs, propres au village, car créées avec des matériaux locaux.
Quelques maisons sont demeurées " prêtes à enduire ", c’est-à-dire qu’elles avaient atteint le dernier stade de la construction, juste avant la réalisation de l’enduit, et, souvent faute de moyens, les propriétaires n’avaient pas terminé les travaux, ces façades sont rares, il est possible de les maintenir en l’état afin de laisser quelques taches de pierres dans les rues. Mais en aucun cas il ne serait souhaitable de réaliser un jointoiement des pierres de ces murs, ni de décroûter des façades qui à l’origine étaient enduites.

2. les ornements décoratifs

Enfin quelques façades anciennes laissent apparaître des éléments très intéressants : trompe l’œil, cadrans solaires, pierres portant des inscriptions (par ex.date), frises, etc… Il est important de maintenir et de rénover ces particularités, tout comme la forme et la couleur des menuiseries, ces éléments rendent chaque façade unique, c’est ce qui fait le charme de notre village.

LES SUBVENTIONS MUNICIPALES

Pour aider les propriétaires à rénover leur bâtiment selon les règles applicables au village, la Commune participe à ces travaux par l’attribution de subventions très importantes qui représentent environ 30 % du montant des travaux.

1. Les travaux subventionnables

Les échafaudages, le décroûtage, la préparation du support, l’enduit, les badigeons, les peintures, les réfections de menuiseries et ferronneries et de manière plus générale, tous les travaux visibles de l’extérieur, sauf les toitures, qui auront été agrées par le Comité Consultatif pour la réfection des façades et l’amélioration de l’habitat.

2. La procédure à suivre

Préalablement à la réalisation des travaux et à l’établissement des devis, il convient que les propriétaires prennent contact avec le service Patrimoine-Environnement qui sera chargé de la présentation du dossier au Comité Consultatif et de la transmission des prescriptions de ce dernier.

Pour tous renseignements, veuillez contacter le Service Urbanisme au : 04 93 12 31 61
@ 2011 Ville de VALBONNE SOPHIA ANTIPOLIS • 
Mentions légales