11 novembre : une cérémonie intergénérationnelle

Aujourd’hui en dix-huit, centaine d’années après, Français enfin en paix, pouvez-vous reposer, Mais vous devez vous rappeler, ne jamais oublier “. Le poème de Yann Grinda, élève de terminale au lycée Simone Veil a été lu pour conclure la commémoration de l’armistice de 1918 au Monument du Souvenir. Le Conseil Municipal des Jeunes, les jeunes sapeurs pompiers, les élèves du Conseil à Rayonnement Communal et les terminales ont participé à la cérémonie en deux temps avec la participation des associations d’anciens combattants, des élus et des habitants, toujours présents pour se souvenir que la paix est fragile. Un second hommage a été rendu au cimetière du Village aux soldats valbonnais morts pour la France.