Sécheresse : état de crise

La commune est maintenue en crise sécheresse.

Le bilan de la saison de recharge en eau (de septembre 2021 à mars 2022) du département a été très déficitaire sur la totalité du territoire. Le déficit de 40 % à 60 % par rapport à la normale (cumul de 240 à 470 mm par rapport à une normale de 585 mm) est au deuxième rang des valeurs les plus basses depuis 1959. La pluviométrie du mois de septembre 2022 est encore largement déficitaire (-35% par rapport à la moyenne). Jusqu’en octobre 2022, Météo France prévoit un scénario plus chaud que la normale saisonnière.

Sur la base de ces éléments, ainsi que des observations des débits et niveaux des nappes. Le préfet des Alpes-Maritimes a décidé de maintenir la commune en état de crise sécheresse jusqu’au 15 décembre par arrêté préfectoral.

Il est interdit jusqu’au 15 décembre : 

  • d’arroser les pelouses, espaces verts et jardins à toute heure
  • de laver son véhicule (sauf station professionnelle économe en eau)
  • de remplir les piscines et spas privés
  • de remplir et de mettre à niveau les bassins
  • Il est encore possible d’arroser les jardins potagers uniquement par des systèmes économes en eau (goutte-à goutte, microaspersion..) entre 19h et 9H ainsi que les jeunes plants d’un an.

Il est rappelé que les services de l’État procèdent à des contrôles réguliers, dont les suites peuvent être administratives et/ou judiciaires. Au-delà des suites administratives, tout contrevenant aux mesures de restriction ou d’interdiction s’expose à une contravention de cinquième classe (1500 euros d’amende pour toute infraction constatée pour une personne physique, 6000 euros pour une personne morale).

Modifié le 01 décembre 2022