Brûlage des végétaux – feux

L’incinération des déchets verts est interdite toute l’année pour prévenir la pollution aux particules fines.

Le brûlage des végétaux : une démarche encadrée

La pratique est autorisée uniquement dans le cadre du débroussaillement obligatoire et est encadrée par arrêté préfectoral qui détermine les conditions, les périodes et les horaires. Consultez le rappel sur la réglementation de l’incinération des déchets verts dans les Alpes-Maritimes pour connaître les dérogations.

Périodes d’interdiction totale : du 1er juillet au 30 septembre – en période de sécheresse (arrêté préfectoral) – en cas de pollution de l’ai

Dans le cadre de cette dérogation, quels végétaux brûler ?

Les végétaux incinérés doivent être secs et ne pas être mélangés avec des résidus de tonte ou d’entretien de jardin.

Quelles précautions à prendre ?

  • L’incinération est interdite en cas de vent supérieur à 20km
  • Le foyer ne doit pas se trouver à l’aplomb des arbres
  • Une prise d’arrosage ou une réserve d’eau de 200 litres au moins doivent se trouver à proximité
  • Les entassements de végétaux ne doivent pas dépasser 1,5m de diamètre et 1m de hauteur
  • Un espace de 5m autour de chaque entassement sans végétation aux abords
  • Une surveillance constante
  • Le foyer doit être noyé au plus tard à 15h30
  • Le recouvrement par la terre est interdit.

A retenir

La technique du brûlage présente certains risques pour la sécurité et pour l’environnement. Des solutions plus vertueuses existent, comme le broyage.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×